Récit / Signalement

Déposer votre vécu et/ou signaler un abus

Vous avez été victime d’un abus de pouvoir (physique, sexuel, moral, spirituel) au sein de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud ou y avez assisté en tant que témoin. Vous n’êtes pas salarié.e de l’EERV ou lié.e à cette institution par une autre forme de contrat de travail*. Ce formulaire vous permet de déposer votre récit ou de signaler une situation abusive.

Votre parole sera traitée en toute confidentialité, et vous pouvez choisir de garder votre anonymat. Seul le groupe d’experts de l’EERV, le GREPPA, aura accès aux informations que vous transmettez. Celles-ci sont conservées dans une base de données indépendante, sécurisée et anonymisée. Elles sont détruites dans un délai de deux ans.

Vous pouvez choisir de remplir ou non les champs proposés ; il n’est pas nécessaire de les remplir tous pour avancer dans la démarche.

Après avoir rempli le formulaire et déposé votre récit, vous ne serez contacté.e que si vous le souhaitez. Il est alors indispensable de cocher la case «je souhaite être contacté.e» à la fin du formulaire. Dans ce cas uniquement, un numéro de téléphone et une adresse email vous seront demandés.

Vous serez contacté.e par un des membres du GREPPA avec qui vous pourrez fixer un rendez-vous téléphonique, visio, ou en présentiel, selon votre souhait. L’objectif de cet entretien est de vous permettre de déposer votre récit ou signalement de vive voix, d’éclaircir la situation, d’analyser ce qui a peut-être déjà été entrepris, et de dégager des pistes d’actions. L’accompagnement alloué est de huit heures, renouvelable une seule fois. L’EERV sera informé de cette reconduction tout en en garantissant strictement votre anonymat.

Nous vous rendons attentif et attentive au fait que :

En cas de suspicion de délit ou de crime au sens du Code pénal, impliquant une mise en danger imminente d’un individu mineur ou majeur, le GREPPA est dans l’obligation d’annoncer les faits aux autorités compétentes.

Les faux signalements, dénonciations calomnieuses ou écrits attentatoires à l’honneur transmis par le biais de cette plateforme peuvent constituer une infraction pénale et/ou un acte illicite. Le GREPPA décline toute responsabilité à ce sujet.

* Si vous êtes lié à l’EERV par contrat de travail oral ou écrit, merci de vous référer à la « Directive concernant la prévention du harcèlement et la protection de la personnalité » Adoptée par le Conseil Synodal, dans sa séance du 11 mai 2021.